Aux origines de la source 

L’eau minérale Kulen tire son nom du massif éponyme qui culmine à 496 mètres d'altitude, situé au nord-est immédiat du somptueux site archéologique d'Angkor, au Cambodge. C’est ce lieu mythique que choisit le roi Javavarman II pour y installer, au début du IXe siècle, l’une des premières capitales royales de la région d’Angkor. Les monts Kulen, "montagne aux litchis", abritent de nombreux trésors parmi lesquels des bassins, des réservoirs, et un ensemble de temples ensevelis livrés à une végétation luxuriante. Les célèbres cascades du site, son bouddha monumental sculpté à même la roche au sommet des monts Kulen ainsi que les rivières sculptées de Kbal Spean et des 1000 lingas dédiées au dieu Shiva, complètent ce paysage idyllique. 

 

Eau Kulen emerged quickly and continues to grow thanks to a long-term development strategy built on the values of excellence, solidarity, and sharing.
L’Eau Kulen doit son succès à son goût et son équilibre unique en minéraux essentiels, à l’origine mythique de sa source, à ses standards de qualité, ainsi qu’à une stratégie de développement inscrite sur le long terme et construite sur des valeurs d’excellence, de solidarité et de partage.

 

EAU KULEN, UNE EAU NATURELLEMENT PRÉSERVÉE

Née au pied d’une des plus grandes montagnes sacrées du Cambodge, l’Eau Kulen reflète le terroir dont elle est issue et qui lui confère le caractère exceptionnel de son identité, de sa qualité et de son goût unique. La pureté originelle de l’eau Kulen est naturellement préservée de toute pollution extérieure. D’origine souterraine, captée à plus de 100 mètres de profondeur, l’Eau Kulen tire sa source d’un site reconnu et protégé qui présente une faible activité agricole et humaine. La minéralisation de l’Eau Kulen est assurée par une lente filtration de l’eau de pluie au travers de plusieurs centaines de mètres de grès. 

Les 40 hectares de zone protégée autour de la source (terrains de Kulara Water), ainsi que le programme de reforestation, de protection de la ressource et de la biodiversité initié en 2018 sur plusieurs centaines d'hectares du sommet au pied des monts Kulen renforcent également la source contre toute forme de pollution extérieure. 

 

Kulen Water
“Des citoyens en bonne santé sont le plus grand atout qu'un pays puisse avoir” (Winston Churchill)

 

UNE UNIQUE MINÉRALISATION ET ÉQUILIBRE EN MINÉRAUX 

L’eau minérale naturelle Eau Kulen possède de très nombreux atouts. Son équilibre en minéraux essentiels participe notamment au bon fonctionnement des cellules de l’organisme, à son immunisation, à la synthèse des protéines, à la construction musculaire et osseuse mais encore à la lutte contre le vieillissement des cellules. Dans un pays comme le Cambodge caractérisé par de fortes températures, l’eau minérale Eau Kulen remplit également un objectif vital: celui de prévenir la déminéralisation de l’organisme. 

 

L’Eau Kulen, contient naturellement de nombreux minéraux utiles tels que le calcium et le magnesium. Grâce à l’équilibre de sa minéralisation adaptée à toute la famille, -des personnes actives aux femmes enceintes, des jeunes enfants et nourrissons aux personnes âgées-, l’Eau Kulen peut être consommée quotidiennement. Aucun minéral (Fluor, Sodium, …) n’est en effet présent en qualité excessive. L’Eau Kulen est également riche en silice (94mg/l), un minéral considéré dès 1857 par Louis Pasteur "comme étant appelé à révolutionner notre approche thérapeutique". La silice aiderait notamment à éliminer l’excès toxique d’aluminium en facilitant son excrétion par l’organisme. Une eau minérale riche en silice pourrait également contribuer à limiter les risques de maladies neurodégénératives (Autisme, Alzheimer, Parkinson, …), participer à la consolidation de la structure osseuse et à la diminution des tendances à l’arthrose et à l’ostéoporose.

 

Kulen Water 

 

LE SAVIEZ-VOUS?  

Parmi les experts de premier plan qui ont contribué au succès des eaux minérales "La Vie" et Eau Kulen, se trouve Yves Jacques, qui a également été directeur technique de la marque française Evian pendant de nombreuses années. Ce dernier n'est autre que le frère de Claude Jacques, un éminent historien spécialiste de la civilisation khmère et particulièrement impliqué dans le plan de sauvegarde des 401 km2 classés du parc archéologique d’Angkor.